La vaccination contre la grippe saisonnière est particulièrement recommandée pour les personnes fragiles (les personnes de 65 ans et plus, les personnes atteintes d’une maladie chronique ou d’obésité sévère, les femmes enceintes) chez qui elle peut occasionner des formes sévères voire mortelles. Ces personnes à risque doivent se faire vacciner dès le début de la campagne. Il ne faut pas attendre l’arrivée de l’épidémie pour le faire car il faut compter environ 15 jours entre la vaccination et le moment où l’organisme est protégé contre la grippe. 

Tous les professionnels de santé, qu’ils exercent en établissement ou en libéral, sont des acteurs majeurs de la vaccination et des relais incontournables auprès des populations concernées. Ils sont le plus à même d’informer les patients sur leur vulnérabilité face à la grippe et sur les bénéfices de la vaccination. Comme chaque année, les professionnels de santé sont invités à se faire vacciner. L’objectif est de se protéger mais aussi de protéger leurs patients, et de limiter la diffusion de la grippe dans les établissements et cabinets. 

Pourquoi se faire vacciner ?

Le vaccin antigrippal est le seul moyen de prévenir la maladie et de protéger les populations à risque. Même s’il ne permet pas toujours d’éviter la maladie, le vaccin réduit le risque de complications graves ou de décès. Les personnes peuvent se faire vacciner par leurs professionnels de santé : médecin, sage-femme, infirmier, ou pharmacien.

Dans le contexte actuel de l’épidémie, la Haute Autorité de santé (HAS) recommande de maintenir la campagne de vaccination contre la grippe et d’améliorer les taux de couverture chez les personnes à risques et les professionnels de santé.

Prise en charge à 100% pour les publics fragiles et les professionnels de santé

Les vaccins sont disponibles en pharmacie depuis début juin 2020. Un courrier d’invitation et de prise en charge de la vaccination est adressé par l’Assurance maladie aux personnes concernées (les assurés de plus de 65 ans, les personnes atteintes de certaines maladies chroniques, les médecins, les sages-femmes, les pharmaciens titulaires d'officines, les infirmiers, les kinésithérapeutes, les chirurgiens-dentistes, les pédicures-podologues) qui reçoivent actuellement leurs courriers d’invitation par voie postale. Compte tenu de la difficulté à cibler les femmes enceintes, l’entourage familial des nourrissons à risque, et les personnes en situation d’obésité, ces personnes ne seront pas destinataires du courrier d’invitation de l’Assurance Maladie, et sont invitées à se rapprocher de leur médecin traitant, sage-femme, infirmier, ou pharmacien qui leur délivrera l’imprimé de prise en charge si leur état de santé le nécessite.

Compte tenu de la difficulté à cibler les femmes enceintes, l’entourage familial des nourrissons à risque, et les personnes en situation d’obésité, ces personnes ne seront pas destinataires du courrier d’invitation de l’Assurance Maladie, et sont invitées à se rapprocher de leur médecin traitant, sage-femme, infirmier, ou pharmacien qui leur délivrera l’imprimé de prise en charge si leur état de santé le nécessite.

A SAVOIR

En 2019, peu de Réunionnais se sont fait vacciner

=> 52 785 personnes éligibles vaccinées à La Réunion, sur 157 787 personnes concernées. Soit une couverture vaccinale d’un peu plus de 33 % des personnes éligibles : en légère baisse par rapport à l’année 2018, et très en dessous de la moyenne nationale (de l’ordre de 50 %). Depuis 2 ans, on observe que l’épidémie de grippe débute tardivement à La Réunion, soit à la fin de l’hiver austral (septembre) avec un pic épidémique fin septembre.

L’épidémie en 2019 a été de forte intensité :

=> 7 décès 

=> 60 000 consultations chez les médecins généralistes libéraux

=> 102 personnes hospitalisées, dont 67 cas graves (+ 50% par rapport à 2018)

=> 44 cas graves présentaient un facteur de risque or 6 seulement étaient vaccinées contre la grippe. Certains de ces cas sévères auraient pu être évités avec un recours à la vaccination.

Ce constat rappelle malheureusement que la grippe saisonnière est une priorité de santé publique à La Réunion et oblige à une forte mobilisation pour promouvoir la vaccination. 

www.formeetbienetre.re / le quotidien santé de La Réunion