Lundi 23 mars, soir, Olivier Véran, ministre de la Santé, avait promis de statuer rapidement sur le risque de rupture de Plaquénil pour certaines pathologies pour lesquelles ce médicament est essentiel. Le décret paru aujourd’hui au Journal officiel vise à limiter la prescription de Plaquenil et de toute préparation à base d'hydroxychloroquine aux spécialistes en rhumatologie, en médecine interne, en dermatologie, en néphrologie, en neurologie ou en pédiatrie ou dans le cadre d'un renouvellement de prescription émanant de tout médecin. Voilà de quoi rassurer les patients concernés. 

A l'hôpital uniquement, pour le Covid-19

L’hydroxychloroquine pourra être administrée sous la responsabilité d'un médecin, aux patients atteints par le Covid-19, uniquement dans les hôpitaux. Le traitement pourra être poursuivi à domicile en fonction de l'état du patient et uniquement avec l'aval du prescripteur initial. Selon le décret, ces dispositions concernent aussi le Kaletra (médicament associant lopinavir/ritonavir).

Pour ces deux traitements, l’Agence nationale de sécurité du médicament et de produits de santé (ANSM) a diffusé mercredi 25 mars une recommandation aux pharmaciens, indiquant la prescription en médecine de ville n'est pas autorisée pour la prise en charge du Covid-19. L’ANSM a également rappelé aux pharmaciens que même si les boîtes de Plaquénil disponibles dans leurs officines n'ont pas encore le nouveau packaging indiquant leur classement en substances vénéneuses, ces médicaments ne peuvent être vendus que sur présentation d'une ordonnance des spécialistes cités ci-dessus.

Pour le Kaletra, les règles sont plus strictes : la vente de ce produit ne peut se faire que sur présentation d'une prescription initiale hospitalière. Les renouvellements d’ordonnance peuvent en revanche émaner du médecin traitant.

A savoir

Alertée par les difficultés d’accès au Plaquenil et au Kaletra (et génériques) en pharmacie de ville, l’ANSM a demandé aux laboratoires Sanofi Aventis, Abbvie et Mylan de livrer dès que possible et en quantités suffisantes les grossistes-répartiteurs et les pharmacies à hauteur des commandes habituelles.

De son côté Sanofi a immédiatement mis en place un système de dépannage pour les patients traités par Plaquenil dans les indications validées de l’AMM. Les patients à court de traitement doivent se rapprocher de leur pharmacien qui effectuera le dépannage. 

Mireille Legait / www.formeetbienetre.re / Le quotidien santé de La Réunion