1. Moins toxique que le tabac traditionnel

La cigarette électronique ne contient aucun des 7 000 composés toxiques de la cigarette classique. Certes les produits chimiques contenus dans les liquides ne sont pas totalement inoffensifs mais de nombreuses études ont confirmé leur faible toxicité.  Selon Public Health England, un organe du ministère britannique de la Santé, la cigarette électronique serait « au moins 95 % moins nocive » que la cigarette classique. A tel point que deux boutiques spécialisées ont même été installées dans deux hôpitaux britanniques et que les autorités envisagent même d’autoriser la publicité de la e-cigarette sur les paquets de tabac. C’est dire….

2. Un outil pour un sevrage nicotinique progressif

Utilisée dans le cadre d’un sevrage tabagique, la e-cigarette permet d’envisager un programme de sevrage nicotinique par étapes, grâce au choix du taux de nicotine dans l’e-liquide.

3. Plus économique et moins contraignante

La cigarette électronique a manifestement profité de l’envol des taxes sur le tabac, en proposant une alternative plus économique. Au passage, elle a aussi profité de la sévérité de la législation, interdisant la cigarette dans les lieux publics.

4. Des progrès en cours pour fumer sans fumée

La e-cigarette fait l’objet de recherches poussées qui devraient, dans les années à venir permettre de ne plus inhaler de fumée, mais des aérosols produits par chauffage du tabac à 350°C, ce qui serait moins dangereux pour la santé que la combustion du tabac, qui génère la production de dioxyde de carbone et de goudron.

Selon une étude de l’Institut fédéral allemand autour de l’évaluation des risques (publiée dans la revue Archives of Toxicology), les produits de tabac chauffé contiendraient moins de composants nocifs que la fumée des cigarettes traditionnelles. Et donc un risque très atténué d’atteintes cancéreuses.

5. Une habitude modérément écologique

Les parents et les non-fumeurs en rêvent, de cette plage sans mégots ! Avec la e-cigarette, fini les bouts de cigarettes qui transforment pelouses et plages en cendriers géants. En revanche, la e-cigarette reste polluante, comme tout produit industriel, à tous les autres stades de sa fabrication et de son utilisation.

Alixane Nicolas / www.formeetbienetre.re / Le quotidien santé de La Réunion