On savait qu'un tout-petit ne manque pas d'imagination, mais là, on est scotchée, tout de même. Haut comme trois pommes à genoux, ce petit vandale nous a déjà enfoncé de la pâte à modeler dans les prises électriques – un miracle qu'il ne se soit pas électrocuté -, traumatisé le chat en le plongeant dans son bain pour le laver et transformé la piscine de nos parents en lessiveuse géante. Ou va-t-il chercher toutes ces idées baroques ?

Il découvre le monde

Erreur : on corrige tout de suite sa pensée et son langage. A cet âge, ce n'est pas un petit vandale. Juste un disciple de Géo Trouvetout. Dès qu'il tient sur ses jambes et a acquis une certaine autonomie, bébé veut explorer le monde pour comprendre ce qui se passe autour de lui.

Cela a commencé avec l'apprentissage de la loi de la gravité : bébé tire sur la nappe et le vase qui s'y trouve passe de vie à trépas sur le carrelage. Miracle encore que bébé ne soit pas blessé ! Si le bruit l'effraie et nos hurlements le peinent, ses pleurs ne seront pas un lourd tribut à payer à la découverte du principe de cause à effet qu'il vient d'expérimenter à plusieurs niveaux. La science n'a pas de prix...
Comment réagir L'autorité commence par la parole. Dès qu'il approche une main baladeuse d'une bougie allumée ou de l'ordinateur, on élève la voix d'un ton pour prononcer un « non » ferme et définitif. Il n'est pas idiot, il comprend très bien les intonations. Ce qui nous permet d'ajouter qu'il ne doit pas recommencer. Il recommence quelques instants plus tard ? On attrape sa main pour arrêter son geste (pas de tape, il ne s'agit pas de le battre !), on fait les gros yeux et on redit fermement « non ! ».

Il nous teste

Curieusement, plus nous sommes à cran, et plus il multiplie les bêtises. S'il réalise que nous avons peur de tout dès qu'il est dans les parages, alors il se fera un devoir de nous donner des raisons de stresser. Oh, tout ça est bien inconscient, mais il ressent le manque de confiance que nous avons en ses capacités à prendre soin de lui-même. Il n'allait pas nous décevoir tout de même ? Et vlan, une chute. Et youpi, un verre cassé...
Comment réagir Si on change le regard que l'on porte sur son évolution et que l'on remise au placard les « attention, tu vas te faire mal » et autres pronostics de mauvais augure, bébé va prendre confiance en lui et mieux analyser les situations. Cela ne veut pas dire qu'il ne fera plus de bêtises, mais il se mettra sans doute moins en danger.

Il nous provoque

Vers l'âge de 2 ans, certaines bêtises commencent à tenir de la provocation. Il a fini d'explorer son petit monde, il sait bien que jeter le contenu de son assiette par terre n'a rien de cohérent. Et pourtant il le fait. En général, il n'est pas dans un bon état d'esprit à ce moment-là. C'est de la provocation parce qu'il a ses abeilles, comme tout le monde, ou qu'il cherche à voir qui est vraiment le plus fort à la maison : lui... ou nous ?
Comment réagir Le regard est essentiel dans cette confrontation. Pour autant, notre tout-petit ne doit pas se sentir condamné sans appel. Il a droit à la présomption d'innocence : on lui demande donc ce qui se passe. Sans doute a-t-il fait glisser son assiette par mégarde, eu un faux mouvement ? S'il persiste dans la provocation, en paroles et en geste, on lui rappelle pourquoi c'est interdit, on le gronde fermement mais sans violence inutile et on l'envoie réfléchir un quart d'heure dans sa chambre si la bêtise a été vraiment grave (il a été très malpoli avec la voisine, a donné un coup de pied à la baby-sitter...) et surtout bien volontaire.

A lire avec notre petit filou

Un vrai palmarès

On adore cette présentation en négatif/positif : sur la page de gauche, les bêtises de Zoé, sur la page de droite, les bonnes attitudes de Princesse Parfaite. A la fin du livre, un joli diplôme de sagesse avec emplacement pour la photo pour la photo du lauréat.

Princesse parfaite, Zoé et les bêtises, Par Fabienne Blanchut et Camille Dubois, éd. Fleurus, 6€.

 

Où l'on parle du loup

Ce vilain loup nous explique qu’il aime croquer tous les enfants. Ceux qui font des bêtises, ceux qui ne se lavent pas, ceux qui font du bruit, avec du beurre, à la poêle, à toutes les sauces. On se demande si on sera encore entier quand on aura fini le livre !

Pas sage ? d'Alex Sanders, L'école des loisirs, 12,20
 

Alixane Nicolas / www.formeetbienetre.re, Le quotidien santé de La Réunion