1. Les céréales industrielles

Ces produits sont les stars des spots publicitaires mais prudence ! Elles sont en général trop sucrées et très grasses. Elles sont aussi raffinées, ce qui leur attribue un index glycémique élevé. Elles vont donc élever la glycémie et provoquer une fringale dans la matinée. Elles peuvent être consommées une fois de temps en temps, en repas plaisir, mais pas plus d’une fois par semaine, et moins souvent si possible.
La solution Si vous aimez les céréales, pourquoi ne pas opter pour la recette suisse du muesli ? des flocons d’avoine trempés dans de l’eau minérale pendant la nuit ou dans un verre de lait écrémé, une pomme râpée, des brisures de noix et d’amandes, une demi-banane coupée en rondelles, de la cannelle en poudre. Très éventuellement, si le goût sucré vous manque, une cuillère à café de miel bio péi peut être ajoutée. 


2. Les jus de fruits

Dans tout bon hôtel qui se respecte, on vous proposera une boisson chaude accompagnée d’un jus de fruits. Et à la maison, on a tendance à faire de même, pour prendre une bonne bolée de vitamines au lever. Erreur. Les jus d’orange ou multifruits, même 100% fruits sans sucre ajouté, même en fruits pressés, sont beaucoup trop chargés en sucres donc trop caloriques puisqu’il faut au moins deux ou trois oranges pour remplir un verre de jus. Qui plus est, les jus ont tendance à faire grimper la glycémie et à provoquer des fringales, ce qui n’arrange rien. Quant aux boissons de type thés aromatisés et autres jus sucrés industriels, est-il besoin de préciser qu'ils doivent être totalement supprimés de votre liste de courses ?
La solution  Néanmoins, un verre de jus de fruits 100% pur jus de temps en temps, pas plus de trois fois par semaine, plutôt au goûter si on a l’habitude de prendre un petit déjeuner sucré, n’est pas à interdire car c’est en effet une réserve de vitamines. Au petit déjeuner, mieux vaut croquer un fruit, une orange péi par exemple, deux fruits de la passion, une demi-pitaya ou trois rondelles d’ananas. Vitamines et fibres, les recettes du tonus et de la satiété. 

3. Le pain blanc

Ah, la baguette craquante, tout chaude sortie du four ! Comment résister ? Et pourtant, il le faut. La baguette, comme tout pain blanc, est à index glycémique élevé. Donc vous aurez faim quelques temps plus tard et bonjour le grignotage. Qui plus est, la baguette est souvent consommée avec du miel, de la confiture, de la pâte à tartiner. Tout ce qu’il faut pour prendre du poids. Avec un morceau de fromage à pâte dure, ce n’est guère mieux. 
La solution  Il faut donc réserver la baguette craquante aux jours de fêtes, à l’exception. Et l’accompagner plutôt d’une petite portion de purée de fruits, si possible maison (fruits cuits sans sucre et mixés pas trop fin pour garder les fibres ou d'une cuillère de fromage frais, type chèvre, de fromage blanc auquel vous aurez ajouté des herbes aromatiques (ciboulette, coriandre...) et un petit d'oignon et d'ail pilés. Mieux, vous pouvez vous en servir pour faire des mouillettes à œuf coque bio. Une source de protéines (oeuf, fruits secs, jambon blanc maigre, blanc de poulet...) est toujours nécessaire à l’équilibre nutritionnel quand on consomme du pain ou des céréales.

4. La confiture

Qu’elle soit bio, maison ou industrielle, la confiture contient forcément 50% de sucre. Autant dire que c’est loin d’être un produit minceur. Le même constat prévaut pour la pâte à tartiner et la crème de marrons.
La solution Si vous êtes assez sage pour étaler sur votre tartine de pain complet la pointe d’une cuillère à café (ça fait vraiment très, très peu), pourquoi pas… Sinon, remplacez la confiture par une cuillerée de purée de fruits (sans sucre ajouté). En règle générale, si vous avez pris une cuillerée de confiture, supprimez le jus de fruit et le sucre dans votre boisson chaude (une habitude à prendre, si, si, on s’y fait très vite). La confiture doit rester un aliment plaisir, qu’on ne consomme que rarement, surtout quand on a tendance à prendre du poids et que l’on a une activité plutôt sédentaire. Comme tous les produits sucrés à tartiner, ce sont des ajouts plaisir, que l’on peut consommer avec parcimonie sur du pain complet (jamais sur des viennoiseries et autres brioches) mais très rarement afin d’éviter la galère sur le pèse-personne. 

5. Les viennoiseries

Ce n’est pas un scoop : les croissants, les pains au chocolat, les brioches et autres pains au lait sont des gourmandises à consommer exceptionnellement. Ces aliments non indispensables sont beaucoup trop gras et beaucoup trop sucrés, qui plus est le plus souvent fabriqués avec de la farine raffinée et des graisses hydrogénées.
La solution  Une fois par mois, pourquoi pas ? Ou tous les quinze jours si vous optez pour la version miniature proposée par la plupart des boulangers, et à condition de ne pas en consommer deux. Mais pensez les jours suivants à augmenter votre activité physique et à limiter graisses et sucre pour compenser. Sinon, pourquoi ne pas préparer des mini-crêpes à partir de farine complète, oeufs et lait demi-écrémé et à déguster nature avec une cuillère de compote sans sucre ajouté, ou un jus de citron, une pincée de canelle et une pointe de cuillère à café de miel bio péi ? En évitant évidemmetn d'ajouter de la matière grasse dans la poèle... 

Corinne Houilles / www.formeetbienetre.re / Le quotidien santé de La Réunion