1. Le body attack

Cette technique de fitness sur fond musical s’articule autour d’un enchaînement d’étirements. On court, on fait des fentes, des abdos.

Très « cardio », cette activité permet de brûler plus de 700 calories pendant le cours et les heures suivantes. Avec deux séances par semaine, votre combat contre les bourrelets est quasi gagné ! Ce sport muscle l’ensemble du corps : les épaules, la poitrine, les abdos, le dos, les biceps, les triceps, les fessiers, les quadriceps et les mollets.

Le body attack peut être pratiqué par des débutants en bonne condition physique. Les cours durent 30, 45 ou 55 minutes. Mais ce sport nécessite beaucoup de volonté, car les débuts sont épuisants, et de confiance en soi ou en tout cas d’envie de gagner en confiance en soi. Et de bonnes baskets. Ainsi qu’une bonne résistance aux décibels car la musique gagne en intensité au fil de la séance.

 2. L’aquabiking

Désormais bien connue et bien présente sur toute l’île, cette activité aquatique présente beaucoup d’atouts. Elle permet de cumuler les bienfaits du vélo et de l’aquagym.  Non seulement le corps doit lutter contre la résistance de l’eau, ce qui augmente le travail musculaire, mais il doit aussi maintenir sa température dans une eau fraîche. Double gain sur la perte de calories ! 

Autre avantage appréciable, le drainage effectué par les mouvements de l’eau sur nos capitons cellulitiques, avec réduction appréciable de la cellulite au bout de quelques séances.

Comme tous les cours collectifs, cette activité peut être un chouia démoralisante pour les moins sportifs car pédaler en danseuse et dans l’eau, ça ne se fait pas facilement. On déprime vite à votre les copains de bassin se déhancher en rythme pendant qu’on se repose essoufflé sur sa selle.

L’intérêt, c’est que cela dope la motivation et la confiance en soi : yes, we can ! Pour être efficace sur les capitons, il faut compter minimum deux séances par semaine et idéalement trois. Un petit budget donc, sauf si on bénéficie d’un pass illimité aux activités du club, comme le propose Aquanor à Saint Denis (La Réunion) par exemple.

3. Le Roller

Eh oui, ça n’est pas que pour ceux qui ont commencé à le pratiquer marmaille. On peut commencer à presque tout âge (pas conseillé pour les gramounes tout de même !). Pour débuter, mieux vaut s’adresser à un club tout de même, histoire de trouver son équilibre en toute sécurité. 

L’intérêt du Roller, c’est que cette pratique sportive (si, si…) sollicite tout le corps, un peu comme la course, avec une dépense calorique à peu près identique soit 300 calories pour 30 minutes. C’est pas top ça ? En plus, c’est bon pour le système cardio-vasculaire, ça muscle et ça renforce les articulations.

Qui plus est, cela peut nous faire gagner quelques euros en remplaçant la voiture par les rollers pour aller au boulot une fois qu’on maîtrise la technique !

Et si l’envie d’aller plus loin dans la pratique vous tente, une fois votre équilibre trouvé sur vos chaussures à roulettes, vous pourrez opter pour le Roller Derby, compétition musclée de Rolleuses (eh oui, réservée aux filles) qui a débarqué l’an dernier à La Réunion.

Sonia Picard / www.formeetbienetre.re, Le quotidien de la santé à La Réunion