Dépister le diabète gestationnel et le traiter, c'est éviter des complications pour soi et pour bébé à l’accouchement. Et c’est aussi un formidable moyen de lutter contre l'épidémie de diabète de type 2 en hausse dans le monde entier.

Le diabète gestationnel (DG) est sans symptôme, comme le diabète de type 2, et ne serait pas dépisté sans ce test qui consiste à boire rapidement 75 g de glucose dilué dans un peu d'eau. Avec cette Hyperglycémie Provoquée par Voie Orale (HGPO), on mesure le taux d'élévation du glucose à une et deux heures par rapport au temps initial à jeun. Il y a diabète gestationnel dès qu'une ou plusieurs des valeurs suivantes sont atteintes aux différents temps des  prélèvements : 0.92 g/l, 1.80 g/l, 1.53 g/l.

Attention aux facteurs de risque

Comme pour le diabète de type 2 il faut faire attention aux facteurs de risque : le surpoids antérieur ou acquis enceinte, l'âge (+ de 35 ans), un premier antécédent personnel de DG, les antécédents familiaux de diabète de type 2. Mais comme une fois sur trois, aucun de ces facteurs n'est retrouvé et pourtant le DG se déclare, le dépistage tend donc à devenir systématique.

Dans 30 % des cas de DG, un diabète permanent peut survenir dans les dix années qui suivent. Mais le pire n'est jamais acquis : les règles diététiques simples acquises pendant la grossesse en cas de DG, si elles sont suivies ensuite, permettent d'éviter le déclenchement d'un diabète de type 2. Pour les mères mais pas seulement : l'enfant né d'une grossesse avec DG hérite hélas d'une prédisposition au diabète et pourrait présenter précocement obésité et troubles métaboliques, heureusement évitables grâce à l'équilibre nutritionnel et l'activité physique.

Quels soutiens pour gérer son diabète ou son diabète gestionnel ?

Le diabète étant une priorité de santé publique à La Réunion, de nombreuses animations sont prévues pour aider les patients à gérer cette maladie, en plus du suivi médical pluridisciplinaire assuré par le gynécologue et par l'endocrinologue. Outre les actions de sensibilisation, La Maison du Diabète organise de nombreux ateliers de diététique et d'activités sportives sur l'ensemble de l'île.

La Mutualité de La Réunion est aussi très investie avec de nombreuses animations dans les quartiers, une exposition permanente dans ses locaux aux Camélias, la Marche de la Mutualité chaque année pour informer et sensibiliser la population réunionnaise au bienfait de l'activité physique.

Sans oublier la CGSS, avec son équipe d'infirmiers spécialement formés au diabète (nous en reparlerons très bientôt).

En ligne, vous pouvez trouver aussi du soutien au quotidien avec la plateforme "mydiabby", conçue par un diabétologue réputé, le Pr Jean-Jacques Altman. Cette plateforme a remporté le trophée 2015 de la e-santé, catégorie télémédecine. Consultable gratuitement en ligne, "my diabbly" apporte de précieuses indications pour contrôler son diabète facilement. Des conseils, des vidéos, des recettes...

Et puisqu'on parle de recettes, de nombreux auteurs spécialistes de la diététique ont publié des guides de recettes pour gourmets diabétiques, que l'on trouve dans les principales librairies de l'île. Sans oublier masante.re, le portail de l'ARS OI, très axé sur les recettes péi...

Mireille Legait / www.formeetbienetre.re / Le quotidien santé de La Réunion